Bien se nourrir pour rester en bonne santé

nutrition

L’alimentation est le premier carburant du corps. De nos jours, manger est aussi un plaisir dont on ne se prive pas. Qui pourrait résister à son dessert préféré, ou tout simplement à se resservir de son plat favori ? Mais pour rester en bonne santé, il est impératif de « bien se nourrir ». Avoir les bonnes habitudes alimentaires est cependant moins facile qu’on ne le pense. Quels sont les réflexes à adopter pour que ces habitues soient saines ? Voici quelques astuces qui vous aideront à adopter le bon mode d’alimentation.

Consommez intelligemment des fruits

Les fruits sont recommandés par les médecins qui préconisent d’en manger plusieurs tous les jours. Il est toutefois conseillé de bien les choisir. Vous ne le savez peut-être pas, mais certains fruits sont très riches en sucres. C’est notamment le cas de la datte, de la cerise, ou encore de l’ananas. Si les consommer n’est pas interdit, il est préférable de les limiter à quelques unités ou quelques grammes par jour. Les « bons fruits » sont ceux dont les indices glycémiques sont limités.

Pensez également à les manger crus, et sans ajout de sucres. Leur cuisson doit être limitée au strict minimum : les desserts comportant des fruits cuits ou confits n’a aucun réel apport bénéfique pour l’organisme. Leurs effets sont très proches d’une sucrerie classique, et sont ainsi très faibles en fibres ou en sucre naturel. Leur consommation n’est pas à exclure, mais ne doit pas être fréquente. Les fruits cuits et raffinés sont notamment à proscrire pour les diabétiques.

Variez les légumes

La consommation de légumes doit être variée : se limiter à un type de produits ou en exclure d’autres est loin d’être bon pour l’organisme. Si les professionnels de santé conseillent d’en consommer autant que les fruits, ils préconisent surtout le les préparer convenablement. Comme les fruits, les légumes sont très sensibles à la chaleur. Leur traitement doit idéalement se faire à feu doux, et se limiter à quelques minutes.

La quantité des légumes que vous consommez dans la journée doit être plus importante que celle des féculents. Si vous n’êtes pas habitués à en manger souvent, prenez le temps de vous habituer à leur goût et à apprendre à les cuisiner. Les salades sont de bonnes alternatives pour commencer : elles sont faciles à faire, et ne demandent pas de compétences particulières pour être réalisées.

Limitez les graisses et le sucre

Manger gras et sucré est à réduire pour rester en bonne santé. S’il était autrefois possible de se passer d’aliments graisseux et boostées en sucres, il est devenu quasiment impossible de ne pas en consommer. La grande majorité des aliments qu’on retrouve actuellement sur le marché est bourrée d’additifs utilisés pour augmenter leur goût ou pour offrir une saveur plus marquée. Certains aliments peuvent même être considérés comme des faux amis, car beaucoup trop riches en ajouts synthétiques. Les yaourts parfumés sont les premiers à ne pas inclure régulièrement dans votre alimentation.

Les graisses et le sucre se cachent aussi dans des aliments dans lesquels vous ne soupçonnerez pas leur existence : certaines soupes industrielles comportent ainsi une grande quantité de sucres, et remplissent leurs nutriments grâce à plusieurs types de graisses. En dehors de ces ajouts de base, plusieurs types de colorants viennent ajuster le goût de ces aliments. La quantité ajoutée de sodium est aussi à surveiller : les produits préparés, les charcuteries, les bouillons de viande, les fruits de mer séchés, tout comme les aliments marinés, ne doivent constituer qu’une infime partie de votre alimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *