Comment devenir un courtier en assurance indépendant ?

En France, l’offre en assurance s’est diversifiée au cours de ces dernières années. Cette expansion a favorisé l’émergence d’un nouveau corps de métier : le courtage en assurance. Dans une société qui se trouve confrontée à un manque de temps énorme, cette fonction apparait comme une nécessité. Jamais l’accès à l’assurance n’a été aussi facile pour les usagers. La personne qui exerce ce métier est donc appelé courtier en assurance. Le rôle de ce professionnel, c’est de mettre en relation le client et une compagnie d’assurance. Mais comment devenir un courtier en assurance indépendant ?

Quelle est la fonction d’un courtier en assurance ?

Un courtier en assurances est une personne physique qui sert de lien entre une société d’assurance et un client potentiel. Mandaté par le client, il l’aide à optimiser sa recherche d’assureur. En effet, le courtier a une connaissance accrue du milieu. Il connait les entreprises d’assurance locales ainsi que leurs offres. Alors, il assiste le client dans sa recherche du meilleur assureur et l’aide à choisir l’offre la plus avantageuse.

Evidemment, les besoins en assurance diffèrent d’une personne à une autre. C’est pourquoi le courtier agit selon les priorités du client et discute des termes de son contrat en misant sur ceux qui présentent plus de garantie. Pour devenir un courtier en assurance indépendant, il faut toujours savoir que ce professionnel traite aussi bien avec les clients qu’avec les compagnies d’assurance.

Courtier en assurance : qui doit pour exercer ce métier ?

Un courtier en assurance doit être assez compétent pour proposer des solutions adaptées aux besoins de futurs assurés. Le meilleur « broker » » est celui qui a suivi une formation dans le domaine du courtage en assurance. Cette formation qui s’étend sur 3 niveaux s’applique aux professionnels qui souhaitent jouir d’une grande fiabilité.

Les personnes à la commande d’une entreprise d’assurance doivent nécessairement être formées dans les deux premiers niveaux dont le volume horaire s’étend au moins sur 150h. Des modules sur diverses branches d’assurance ainsi que les taxes leur sont proposés. Il existe, néanmoins, des solutions informatiques permettant d’apprendre le métier de courtage en assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *