Comment reconnaître les ganglions lymphatiques de l’aine ?

Les ganglions lymphatiques également appelé lymphoghiandole ne sont que de petits organes qui composent notre système lymphatique. Leur tâche consiste à collecter de la lymphe et à produire en même temps nos défenses immunitaires : les anticorps. Ils peuvent être ronds, ovoïdes, en forme de haricot, et leur taille varie de quelques mm à plus de 1 cm, ils peuvent être profonds ou superficiels et apparaissent souvent en groupes.

On les trouve répartis dans de nombreuses parties du corps : cou, clavicules, aisselles… et groin! Vous n’avez jamais eu de ganglions lymphatiques inguinaux? Avez-vous trouvé par hasard un bulge dans ces zones, mais vous n’êtes pas sûr de nous avoir bien vus ? Si la réponse est oui, voici quelques petits conseils sur la façon de reconnaître les ganglions lymphatiques de l’aine et s’ils sont gonflés.

Les étapes à suivre :

1

En supposant que dans ces cas, un examen par un médecin est toujours recommandé, mais qu’il n’y a pas lieu de paniquer, voici une méthode simple et utile pour une première Check-up :

Touchez la zone de l’aine et s’assurer qu’il est lisse et sans courants d’air ni petits gonflements. Utilisez le bout de vos doigts pour appuyer légèrement dans le pli entre la cuisse et le pelvis. Appuyez dans le pli pour sentir le muscle, l’os et la graisse. Si vous sentez une bosse, il peut s’agir d’une bosse : un ganglion lymphatique gonflé.

Comment reconnaître les ganglions lymphatiques de l'aine - Étape 1

2

Ne vous inquiétez pas, parfois les ganglions lymphatiques ne sont que temporairement gonflés en raison, par exemple, d’une réaction allergique, d’un effort physique soudain ou d’une situation stressante. Dans ces cas, qui sont très fréquents, ils reviennent généralement à la normale en quelques jours. De plus, contrairement à ce que l’on pense, le fait de ressentir une douleur à la palpation n’est pas un mauvais signe.

Comment reconnaître les ganglions lymphatiques de l'aine - Étape 2

3

Parfois, l’origine du gonflement anormal peut même être une simple infection, comme le mal de gorge ou la mononucléose, qui peuvent être combattus avec des antibiotiques. En fait, étant une réponse immunitaire de l’organisme, ils gonflent suite à des réactions aux infections de divers types, il n’y a donc évidemment pas lieu de s’inquiéter dans ces cas.

4

Attention ! Pour s’assurer que le ganglion lymphatique est gonflé temporairement, il est essentiel de palper la même zone après quelques jours et de surveiller périodiquement leur taille. Si les ganglions lymphatiques restent gonflés depuis plus d’une semaine et si vous ne ressentez pas de douleur au toucher, consultez un médecin pour en trouver la cause. Souvenez-vous donc de certaines choses :

  • Les ganglions lymphatiques de taille moins de 1 cm sont normales et vous n’avez pas à vous inquiéter
  • Consultez toujours votre médecin si le gonflement persiste pendant plus d’une semaine ou si vous ressentez d’autres symptômes tels que de la fièvre ou des frissons.
  • Les ganglions lymphatiques peuvent s’irriter lorsqu’on les touche souvent. N’exagérez pas pour éviter l’auto-inflammation
Cet article est purement informatif, en l’absence de résultat, nous n’avons pas le pouvoir de prescrire un traitement ou de faire un quelconque diagnostic. Nous vous invitons à vous rendre chez votre médecin en cas de malaise.