L’ibuprofène peut augmenter le risque de problèmes de fertilité chez les hommes !

Les scientifiques ont découvert que les hommes qui prennent de fortes doses d’ibuprofène pendant des mois à répétition peuvent être davantage exposés à des problèmes de fertilité et d’autres problèmes de santé, tels que la perte musculaire, le dysfonctionnement érectile et la fatigue. Des recherches sur de jeunes hommes en bonne santé qui prenaient l’analgésique  jusqu’ durant six semaines consécutives ont montré que ce médicament perturbait la production d’hormones sexuelles masculines et entraînait un état de santé que l’on retrouve habituellement chez les hommes plus âgés ou même les fumeurs.

Les 18 à 35 ans qui ont participé à l’étude ont développé un trouble appelé « hypogonadisme compensé » dans les deux semaines qui ont suivi l’administration de 600 mg d’ibuprofène deux fois par jour. Les médecins de Copenhague, à la tête de l’étude, ont déclaré que si le trouble était léger et temporaire chez les volontaires, ils craignaient qu’il ne devienne permanent chez les consommateurs régulier de l’ibuprofène. Cela conduirait à des niveaux continuellement bas de testostérone, parce que à terme, le corps n’arriverait plus à compenser cette perte…

Notre préoccupation immédiate est la fertilité des hommes qui consomment ces traitements depuis longtemps « , a déclaré David Møbjerg Kristensen à l’Université de Copenhague. « Ces composés sont de bons analgésiques, mais un certain nombre de gens dans la société les utilisent sans les considérer comme un vrai médicament. »

Bernard Jégou, auteur principal de l’étude à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, a déclaré qu’il ne voyait pas de problème chez les gens qui prenaient de l’ibuprofène pour soulager la douleur à court terme – pour les maux de dents, par exemple – mais il a mis en garde contre le fait de prendre le médicament pendant des mois et à répétition si ce n’était pas strictement nécessaire. Cette découverte fait suite aux avertissements répétés d’autres chercheurs selon lesquels l’ibuprofène peut augmenter le risque de crise cardiaque et causer des problèmes médicaux aux femmes enceintes et à leurs bébés, y compris un risque de fausses couches.

William Colledge, professeur sur la physiologie de la reproduction à l’Université de Cambridge, qui n’ a pas participé à la recherche, a déclaré: »C’est une étude fascinante qui suggère que les hommes devraient être prudents sur l’utilisation de fortes doses d’ibuprofène pour de longues périodes.

Bien que les conclusions doivent être encore vérifiées et corrélées avec d’autres études, une approche de précaution est de mise. Il faudrait limiter la prise d’ibuprofène à raison de 10 jours consécutif comme il est normalement indiqués sur le paquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *