Tendance coiffure : la coloration végétale

De plus en plus, les modes de consommation évoluent. Et, nous serions plus de la moitié à consommer de manière plus responsable. La démocratisation de la consommation durable est en marche et, pas uniquement chez les initiés de la première heure. Entre les produits écolabellisés, locaux, issus de l’agriculture raisonnée et/ou biologique, éthiques ou encore le fait d’éviter le tout jetable voire de réparer soi-même ses objets et de leur donner une seconde vie, le bien-être est au cœur même du pouvoir d’achat. L’acte d’achat se porte alors de plus en plus vers des produits de consommation qui permettent de rester en bonne santé. Et, ce n’est pas la liste des composés toxiques dans les cosmétiques notamment qui va mettre fin à cette tendance. BHA, parabène, triclosan parmi tant d’autres, sont pointés du doigt pour les conséquences irréversibles qu’ils entraînent sur l’organisme. Pour autant, il ne s’agit pas de ne plus se faire belle ou beau. En effet, à l’image des produits alimentaires, il existe des cosmétiques naturels comme la coloration. Le marché de la cosmétique évolue et fait la part belle à la coloration végétale. Inutile donc de se couper les cheveux en quatre, il est possible de changer de « hairstyle » tout naturellement.

La coloration au naturel

Saine, naturelle, sans sulfate, sans phénoxyéthanol notamment, la coloration végétale respecte aussi bien la nature des cheveux, le cuir chevelu que l’environnement. Elle est d’ailleurs idéale pour celles et ceux qui souhaitent passer au naturel et embellir jour après jour leur crinière. Sa composition est simple et surtout compréhensible sans avoir fait de longue étude de chimie. La coloration végétale est constituée d’eau, de pigments naturels – extraits de racines, de fleurs, de plantes qui vont être simplement broyés comme le henné, la garance, la camomille ou encore l’indigo – parfois aussi d’huiles essentielles et, c’est tout. Contrairement à la coloration chimique, la coloration végétale n’ouvre pas les écailles, n’endommage pas la mélanine pour colorer : la coloration végétale est naturelle, elle enrobe simplement les cheveux. Bien moins agressive, la coloration végétale, améliore la tenue des pigments sur la kératine, fixe en douceur et durablement la fibre capillaire d’une couleur plus naturelle. Elle rend aussi les cheveux plus soyeux, épais et brillants. Autres avantages, la repousse est moins visible, les allergies moins fréquentes et surtout l’offre en coloration naturelle propose un nuancier d’une dizaine de teintes. Et, contrairement aux apparences, cela couvre parfaitement les cheveux blancs.

Les astuces pour prendre soin de ses cheveux

En marge, pour préserver la coloration mais aussi et surtout pour respecter la nature de ses cheveux, mieux vaut faire un grand tri dans sa salle de bain. Exit dont les shampoings, les après-shampoings et autres soins capillaires chimiques. Il est en effet préférable d’opter pour des produits bio dont la composition est la plus naturelle possible. Pour le rinçage, l’eau froide est l’idéal pour refermer les pores, lisser et faire briller les écailles. Les cheveux seront également boostés et plus brillants, en ajoutant du jus de citron ou du vinaigre blanc à l’eau de rinçage de manière hebdomadaire. Il convient également de troquer brosses et peignes synthétiques par des brosses en poils naturels ou en picots en bois. Cela évite en effet d’abîmer et de casser les cheveux. Quant au séchage, inutile de frictionner vigoureusement les cheveux dans la serviette pour les essorer, les enrouler délicatement dans une serviette en microfibre absorbe beaucoup mieux l’eau. Et, il est préférable de finir de les sécher à l’air libre.

Autant d’astuces beauté pour des cheveux sains, souples et brillants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *