Tout savoir sur la micro-entreprise

Lancez-vous dans la création de votre propre entreprise en privilégiant le statut de micro-entreprise ! Si vous avez peur du poids des charges et que vous appréciez la flexibilité, ce statut est idéal. Voici quelques informations pour mieux appréhender ce statut.

Qu’est-ce qu’une micro-entreprise ?

La micro entreprise est une entreprise individuelle répertoriée au registre du commerce et des sociétés ou à celui des métiers en fonction de l’activité choisie. Elle est fondée par un travailleur indépendant soumis à un régime fiscal et un régime social simplifiés. Il est tenu de ne pas dépasser un certain plafond de chiffre d’affaires afin de ne pas basculer vers une entreprise individuelle. La responsabilité du travailleur indépendant est illimitée. Il est donc responsable des dettes professionnelles sur son patrimoine personnel.

Quels sont les avantages de ce régime spécifique ?

Le micro-entrepreneur a le bénéfice de pouvoir démarrer son activité en toute tranquillité. Ce statut a été créé afin de simplifier toutes les démarches de création d’entreprises. Le micro-entrepreneur n’a pas besoin de payer de cotisations si son chiffre d’affaires est nul. Les cotisations sociales sont calculées selon un barème inhérent au chiffre d’affaires. Si vous ne recevez aucun paiement, vous déclarez 0 € et n’êtes soumis à aucune cotisation. C’est un véritable atout pour débuter un projet en toute sérénité. Côté TVA, vous n’aurez à l’appliquer que si votre chiffre d’affaires atteint également un certain seuil.

Qui peut devenir micro-entrepreneur ?

Le statut de micro-entrepreneur ne peut pas correspondre à tous les projets. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’AFE pour savoir si votre projet entre dans les conditions requises. L’Agence France Entrepreneur répond à toutes vos interrogations et réalise une veille informative pour vous tenir au courant de l’évolution du statut. Sur le site, vous trouverez une feuille de route qui vous guidera sur les démarches à entreprendre et les différents services que vous devez contacter.

La déclaration d’une micro-entreprise n’est pas très difficile à réaliser, mais vous devez compléter une déclaration de vos chiffres d’affaires mensuellement ou trimestriellement et cela même si votre chiffre d’affaires est de 0€. Si vous ne le faites pas, vous risquez de devoir vous acquitter de pénalités auprès de l’URSSAF.

Afin d’espérer être à la tête d’une micro-entreprise, votre activité doit être commerciale, artisanale ou libérale. Il faut également prendre en considération que le statut ne permet pas de déduire de charges de votre chiffre d’affaires. Ainsi, réalisez le calcul entre vos potentiels bénéfices et la nécessité d’investir régulièrement dans du matériel ou de réaliser des déplacements coûteux.

Afin de déclarer votre micro-entreprise, vous devez demander l’immatriculation sur le site du service-public.fr.

  • Pour une activité commerciale ou de la prestation de services, entrer en contact avec le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) de la CCI
  • Pour une activité libérale, entrez en contact avec le CFE de l’URSSAF
  • Pour une activité artisanale, entrez en contact avec le CFE de la chambre des métiers.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter le site de l’AFE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *